31/08/2008

Regards équins

Nous nous targuons de les aimer,



mais pourquoi ont-ils ces regards tristes en notre présence?



IMG_1681sign_e



IMG_1683sign_e

Kiosque à musique - Pépinière de Nancy

Rond_Point_Mozart__Nancy_54_

L'Obélisque de Nancy ou Monument Carnot

IMG_1598sign_e

IMG_1591sign_e

L'Obélisque de Nancy ou Monument Carnot

          L'obélisque, d'une hauteur de 20 mètres et reposant sur une assise à degrés, a été construit en granit des Vosges par l'architecte Charles-Désiré Bourgon. Il était initialement orné de sculptures en bronze réalisées par Victor Prouvé sous la direction d'Eugène Vallin : un médaillon représentant Sadi Carnot de profil, soutenu par des représentations allégoriques de la Force et de la Paix, au dessus d'une inscription « AU PRÉSIDENT CARNOT LA LORRAINE ». La Force et la Paix étaient représentées sous les traits de deux femmes se donnant la main ; la Force tenait de la main gauche un rameau de chêne, tout en s'appuyant sur la Paix qui cueillait une branche d'olivier. Ces incarnations de la Force et de la Paix sont parfois interprétées comme celles de la France et de la Russie, car le monument commémore non seulement la mort de Sadi Carnot, mais aussi sa rencontre avec le grand-duc Constantin de Russie qui eut lieu à Nancy le 5 ou le 6 juin 1892.

Ces ornements ont depuis été arrachés et fondus par les Allemands pendant l'Occupation, à l'exception du pyramidion.

A découvrir impérativement

Elle s'appelle LUNE
Le titre c'est Jardin anglais
C'est frais, sympa, délirant,....
bref rafraîchissant

Jardin Anglais

L'album est prévu pour sortie le 26 janvier 2009

30/08/2008

Sarkozy : prix mondial de l'homme d'Etat 2008 !!


Voici un morceau d'un article paru sur Agora Vox et ailleurs concernant une information qui me fait une fois de plus grincer des dents .

On aurait pu croire à un poisson d’avril en plein mois d’août, mais non... L’information semble sérieuse : Nicolas Sarkozy va se voir décerner le "prix mondial de l’homme d'État 2008" par la Fondation Appel de la conscience (ACF), une puissante organisation non gouvernementale américaine.
Ce prix lui sera décerné au cours du dîner de gala annuel de l’organisation, le 23 septembre à New York. "Nicolas Sarkozy a fait preuve de détermination et persévérance dès qu’il est apparu dans l’arène internationale où il s’est attaqué aux défis politiques, sociaux et humanitaires d’aujourd’hui", explique le président et fondateur de l’ACF, le rabbin Arthur Schneier. "C’est de façon exemplaire qu’il s’est fait le champion des droits de l’Homme, de la démocratie et de la tolérance, tout comme de la défense de l’environnement. C’est un homme d'État de stature mondiale", a ajouté Schneier.

Nicolas Sarkozy ne fera pas le voyage à New York pour rien, puisque la veille, le 22 septembre, il recevra un "Humanitarian Award" de la Fondation Elie Wiesel. Ce prix récompense “
des êtres exceptionnels qui ont consacré leur vie à combattre l’indifférence, l’intolérance et l’injustice”. Quelle revanche pour cet homme qui confiait avant son élection de 2007 à la journaliste Catherine Nay : "J’étais égoïste, dépourvu de toute humanité, inattentif aux autres, dur, brutal... Mais j’ai changé !"

Sarkozy sera honoré "pour son action humanitaire dans divers domaines, particulièrement dans les conflits internationaux et dans la mobilisation de millions de dollars pour l’Afghanistan et les pays africains." Remporter un prix humanitaire pour faire la guerre semble curieux... pour celui qui n’a pas compris qu’en Afghanistan la France ne fait pas la guerre à proprement parler, mais du "peace making" (c’est déjà beaucoup plus sympa), selon l’expression du ministre des Affaires étrangères Bernard Kouchner.

Pour lire l'article complet : http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=43824



Revenons sur ces informations.

Le 23 septembre il sera sacré par le prix mondial de l'Homme d'Etat car selon le Rabbin Schneier je cite car ça vaut le coup : "C’est de façon exemplaire qu’il s’est fait le champion des droits de l’Homme, de la démocratie et de la tolérance, tout comme de la défense de l’environnement.

Rappelons s'il est besoin que notre brave Président défenseur des droits de l'Homme rencontre régulièrement et sans avoir rien à redire sur les Droits de l'Homme les dirigeants chinois, de l'Arabie Saoudite, de la Lybie, Russie, Gabon, Algérie ...... N'oublions pas de rappeler une de ces petites phrases de Sarko aux dirigeants chinois il y a peu : « continuez sur la voie de l'Etat de Droit » Attendez je m'etouffe !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Enfin quand on sait que lors du diner de gala de cette remise de prix il sera honnoré par Henri Kissinger, autre Roi de l'humanité et des Droits de l'Homme (on se pose la question actuellement de savoir si il faut l'accuser de crime contre l'Humanité!!), cela devient plus clair.



La veille, le 22 septembre donc, c'est un Humanitarian Award que la Foundation Elie Wiesel lui décerne. Ce prix récompense “des êtres exceptionnels qui ont consacré leur vie à combattre l’indifférence, l’intolérance et l’injustice”. Pardon je m'étouffe encore!!!!!!!!!! Des exemples ? En est-il besoin ? Alors juste deux mots de cet Humaniste hors pair : racaille et karcher.



Voici de plus une petite vidéo nous montrant ce Roi de la Justice et des Droits de l'Homme en action. Une petite vidéo dont le titre est bien trouvé :

Sarko 6 mai 2007/08, 1 an 12 mensonges




28/08/2008

Felon : l'engrenage de la prison

Felon (2008 USA)

Genre Drame

Date de sortie Indéterminée

Réalisateur Ric Roman Waugh

Avec Val Kilmer, Stephen Dorff, Sam Shepard


Synopsis :

Accusé de meurtre alors qu'il ne faisait que protéger sa famille, un homme se trouve plongé dans l'enfer de la prison où l'on se demande de quel côté des barreaux sont les bons et les méchants.









Les accroches de l'affiche américaines sont « No rules, No hope, No way out » Pas de règles, pas d'espoir, pas de sortie. Ce film noir où l'on voit que la jungle est plus dense encore à l'abri des barreaux, me fait penser à un autre film du même style (voir plus dur et plus violent) « Meurtre à Alcatraz » de Marc Rocco(1995) avec Kevin Bacon (splendide , grandiose dans ce rôle difficile) et Christian Slater. Ces deux films remettent en cause le milieu carcéral et ses lois ou plutôt l'absence de loi. Des hommes emprisonnés pour des délits mineurs se retrouvent entrainés vers le fond parce qu'il n'y a aucunes différences dans la gestion des prisonniers. Que vous soyez là pour un an ou toute le vie, que votre délit soit mineur ou insupportable vous êtes condamnés à partager vos peines (d'emprisonnement car le sentiment n'a pas lieu d'être derrière les barreaux). Le problème que montre ces deux films c'est l'absence d'encadrement des matons et directeur de prison (en parlant directeur je pense à un autre film cette fois avec Robert Redford : « Brubaker » de Stuart Rosenberg (1981) ). Ces hommes sont eux aussi en prison car ce métier difficile les enferme au milieu de l'enfer de ces hommes mis au ban de la société. Sont-ils coupable eux aussi lorsqu'ils perdent les pédales et se laissent entrainer à maltraiter des hommes souvent durs et rebelles. Ou sont-ils victimes?

Un film qui fait réfléchir sur une question d'actualité : la prison, sa surpopulation, la peine de mort et tout simplement la gestion des crimes et délits, chose au combien difficile et sans vraies solutions à mon humble avis. Mais comme Brubaker ou Meurtre à Alcatraz, Felon est un film à voir.

27/08/2008

Le style ministériel évolue


Vous vous souvenez de ces sorties de Conseils de Ministres avec des mecs en costards noirs, grimpant dans des DS noires, tous guindés jusqu'en haut des yeux?



Eh bien de nos jours le style a changé. Déjà, il y a beaucoup plus de femmes (Dieux merci même si je ne suis pas sûre que ce soit vraiment une bonne chose). Donc plus de femmes = plus de couleurs et plus de classe.

Normalement.

Enfin pas toujours.


Vous connaissez Roseline Bachelot et son amour du rose?

Alors après le tailleur rose la voici qui sort du Conseil des Ministres avec des godasses en plastique rose !!!!!!!!!!!!!

La classe c'est définitif !!!!!!!!!!

26/08/2008

La Foire fait scandale

La vraie fausse chaise électrique fait parler d’elle non seulement dans les foires mais aussi sur Internet . Interdite à Milan il y a quelques jours, interdite à Fréjus la semaine dernière cette attraction morbide propose un simulacre d’exécution capitale par l’électrocution. C’est d’un mauvais goût absolu et c’est sans doute pour ça que la vidéo fait du buzz sur la toile. Le maire de Paris Bertrand Delanoé et le porte parole de l’UMP Frédéric Lefevbre ont estimé, sans doute à raison, que cette attraction n’était pas la bienvenue à Paris.





Mais on aura beau l’interdire, sur internet la vidéo de cette fausse peine capitale a déjà été visionnée par des milliers d'internautes. Et c’est justement Internet qui vient nous rappeler qu’en France on a la mémoire courte. Le 1er novembre 2007, la vidéo de cette attraction était déjà sur le net. Elle avait été filmé où ça ? Dans une fête foraine au Mans. A cette époque personne n’avait rien dit. Idem plus récemment une vidéo datée du 17 mai 2008, apparemment tournée dans une foire à Saint-Germain en Laye montre la même vraie fausse chaise en pleine action. A l’époque on n’en avait pas entendu parler. Il fallait donc que la polémique vienne d’Italie pour qu’en France, pays des droits de l’homme on s’inquiète du symbole véhiculé par cette attraction.

Sauf qu’internet ne connaît pas les droits de l’homme quand il s’agit de voyeurisme.

On trouve sur le web, vidéo à l’appui, la collection complète des meilleurs moyens de zigouiller son prochain. Peloton d’exécution, guillotine, pendaison (souvenez-vous celle de Saddam Hussein) et bien sûr la chaise électrique. Et là il s’agit de véritables exécutions.


Mais ce goût pour l'abominable n'est pas nouveau. N'étais-ce pas le sujet des premiers cirques ? Barnum a fait toute sa fortune en utilisant des gens différents, des phénomènes de foire comme on dit. Souvenez vous du film de Tod Browning sorti en 1932 "Freaks, la monstrueuse parade", d' "Elephent Man" de David Lynch sorti en 1980. Ces deux films ne font que retracer le goût que tout un chacun a pour le morbide, l'anormal. Pourquoi nous moquons nous? pourquoi aimons regarder? Tout simplement parce que ce n'est pas nous et que de cette façon nous apprécions faire parti de la masse "normale".

"Freaks, la parade monstrueuse" de Tod Browing 1932

"Elephant Man" de David Lynch 1980

Faut il interdire une telle animation de foire? J'aurai tendance à dire non, même si tout au fond de moi j'ai envie de dire oui.



Non car ce n'est qu'une animation de foire. Tout le monde en est conscient. Il y a des trains fantômes, des trucs et des bidules sensés donner des frissons.....etc....... Il semble qu'avec le temps la Foire a perdu son but premier d'amuser les enfants avec ses chevaux de bois et sa pêche aux canards pour faire peur aux plus grands. Avoir peur c'est ce que l'on cherche désormais en allant à la Foire. Alors une chaise électrique................................. Pourquoi pas.


Oui car je ne comprend pas le voyeurisme et que j'ai peur de l'escalade. A quand l'attraction où la personne sur la chaise ne sera plus un manequin mais vous? "Le frisson absolu ! Asseyez vous sur la chaise du condamné! Cardiaque s'abstenir!" Là ça me fait peur.


Et vous qu'en pensez vous?

Carbone a disparu


Au cours de mes promenades avec mes chiens nous avons rencontré et appris à connaitre un joli chat tigré répondant au nom de Carbone. Je le sais car j'ai vu son maitre et les enfants de la famille un jour, c'est ainsi que j'ai appris son nom. Il est adorable et gentil comme tout. Il vient toujours voir les promeneurs du bord de Meurthe et réclame des câlins. Noureiev l'aime beaucoup mais étant un peu brutal il a tendance a lui faire peur. Alors je mettais Noureiev assis dans un coin et j'allais faire ses caresses à Carbone et me délecter de sa gentillesse. Il a été le sujet de nombreuses de mes photos sur les chats au hasard des rencontres.
Seulement voilà. Ce matin mauvaise nouvelle. En faisant la balade habituelle je suis tombée sur des affiches annonçant la mystérieuse disparition de Carbone depuis le 17 août. Vu sa gentillesse je me dis que des promeneurs l'ont cru abandonné et sont partis avec le chat sous le bras. J'espère. L'autre solution, vu qu'il n'allait pas vers la route, reste les prédateurs car le coin fourmille de renards et de milans qui, même s'ils préfèrent le poisson, ne crachent pas sur un peu de viande de temps en temps. Alors je croisse les doigts pour que ce soit un promeneur qui l'ait emmené, qu'il verra les affiches et le ramènera à son propriétaire.

24/08/2008

One of my favorite





Ce matin, au réveil, flottait dans mon esprit une de mes chansons favorites.

Je vous la livre parce que je l'adore, parce que je les adore...................euh je les vénère serait plus juste.

C'est un beau poème de Jim Morrison, mis en musique par ses copains pour l'album American Prayer fait après la mort de ce géant.
ENJOY

18/08/2008

Cinéma anglais, cinéma délire



Bienvenue Au Cottage



Comédie / Film d'horreur

Date de sortie : 9 juillet 2008


Réalisé par : Paul Andrew Williams


 


Durée : 1h32min


Pays de production : franco-britannique


Titre original : The Cottage


Distributeur : La Fabrique de Films


Suite à un kidnapping qui a tourné au cauchemar, quatre malheureux malfrats se retrouvent perdus au fin fond de la campagne anglaise poursuivis par un fermier psychopathe. Un cottage qui n'est pas vraiment de tout repos, mais dans lequel les gangsters abusent surtout de l'humour noir.

 

Ce petit film sympa est un délice. Un début à la façon Guy Ritchie et une fin dans le style des premiers Peter Jackson. Bon d'accord vous allez me dire que c'est glauque et sanguinolent. Mais il est bien construit ce film. Il a de la suite dans les idées et honnêtement ce n'est pas souvent le cas de nos jours. Pour une petite idée voici la bande annonce et n'hésitez pas à aller sur le site officiel http://www.thecottagemovie.co.uk/

 

17/08/2008

Bonne nuit mes ami(e)s

A l'aube de ma dernière semaine de travail,

 je viens vous souhaiter une bonne soirée et une bonne nuit

bisous à tous

 

 Image and video hosting by TinyPic

15/08/2008

Manaudou : petite fille gâtée?

 

Il était une fois une petite fille dont une fit une championne. Un cadre sportif, un entraineur au style « militaire » ne mâchant pas ses mots et la petite fille devint l'une de nos plus grandes championnes.

Malheureusement elle grandit. Les joies de l'adolescence lui manquaient. Être une jeune fille comme toutes les autres, puis une jeune femme..........La mode, les sorties, les amours, elle aussi voulait y avoir droit. Alors elle s'est rebellée, et a décidé de vivre enfin comme les autres. Malheureusement sa vie sportive en a pâtit. Tout cela n'était pas compatible. Elle a fuit devant son entraineur tyran et a cherché ailleurs. Ce fut l'échec. Cuisant.



Mon titre est volontairement « piquant ». Je ne pense vraiment pas qu'elle est une petite fille gâtée. Même si je n'ai jamais apprécié son arrogance dans la victoire je la plains. Elle n'a pas eu d'enfance, d'adolescence. Elle n'a vécu que pour les médailles, malheureusement on a oublié de lui inculquer la qualité principale d'un champion : savoir perdre. Aujourd'hui elle ne sait plus où elle en est. Elle est écœurée, dégoutée, déçue par elle même. Elle a voulu vivre sa vie et son sport côte à côte mais personne ne lui a montré le chemin. Bien des championne y arrive donc ce n'est pas infaisable. Seulement il faut un garde fou, un entourage pour guider et soutenir. Visiblement malgré une famille très présente elle est seule.

Il ne lui reste qu'à s'isoler et prendre du recul, en espérant pour elle que quelqu'un saura l'accompagner pour la guider à nouveau vers le chemin de la victoire.

14/08/2008

L'homme invisible pour demain?

Peut être avez vous vu cet article de l'internaute : « Rendre les objets invisibles: un vieux rêve désormais envisageable ». En effet la revue Nature et Science révèle que pour la première fois des matériaux capables de courber la lumière visible, permettant de faire "disparaître" des objets, ont été réalisés.

http://www.linternaute.com/actualite/depeche/afp/20/546120/rendre_les_objets_invisibles_un_vieux_reve_desormais_envisageable.shtml

« Les nouveaux matériaux - ou "métamatériaux" - mis au point sont capables de produire ce qui est appelé un "indice de réfraction négatif", indispensable pour rendre les objets invisibles. Avec cet indice négatif, la lumière est déviée dans une direction contraire à la normale.

Les métamatériaux doivent courber la lumière autour de l'objet, de façon à le contourner et à se reformer derrière à l'identique, comme le fil de l'eau d'un torrent se reforme après avoir rencontré un rocher. L'observateur ne voit plus de perturbation de la lumière et l'objet disparait alors à ses yeux.




Si une des applications les plus immédiates de ces métamatériaux pourrait être la construction de lentilles spéciales permettant de voir jusqu'à des virus ou des molécules d'ADN, celle qui fait le plus rêver a rapport aux fantasmes d'invisibilité des auteurs H.G. Wells dans "L'homme invisible" ou J.K. Rowling dans les aventures de Harry Potter. »



eh oui la science rattrape la fiction !!!!!!!!!!!!!!


12/08/2008

Papillon gourmand

Vulcain (Vanessa atalanta)
C'est un papillon de la famille des nymphalidés. Ce grand papillon très reconnaissable est d'un noir profond agrémenté de motifs rouge et blanc.
Sa chenille se nourrit sur les orties. Les adultes se nourrissent de ffruits murs et sur les plantes à fleurs comme le Buddleia (arbuste dont les fleurs sont sur les photos)
Il se rencontre dans l'hémisphère nord tempéré : Europe, Asie, Amérique du Nord.Il est migrateur au nord de son aire de répartition alors qu'au sud des Alpes des adultes peuvent survivre à l'hiver.

EDVIGE : fin de nos libertés?

Extrait du Décret n° 2008-632 du 27 juin 2008 portant création d'un traitement automatisé de données à caractère personnel dénommé « EDVIGE »



Article 1

Le ministre de l'intérieur est autorisé à mettre en œuvre un traitement automatisé et des fichiers de données à caractère personnel intitulés EDVIGE (Exploitation documentaire et valorisation de l'information générale) ayant pour finalités, en vue d'informer le Gouvernement et les représentants de l'État dans les départements et collectivités :
1. De centraliser et d'analyser les informations relatives aux personnes physiques ou morales ayant sollicité, exercé ou exerçant un mandat politique, syndical ou économique ou qui jouent un rôle institutionnel, économique, social ou religieux significatif, sous condition que ces informations soient nécessaires au Gouvernement ou à ses représentants pour l'exercice de leurs responsabilités ;
2. De centraliser et d'analyser les informations relatives aux individus, groupes, organisations et personnes morales qui, en raison de leur activité individuelle ou collective, sont susceptibles de porter atteinte à l'ordre public ;
3.
De permettre aux services de police d'exécuter les enquêtes administratives qui leur sont confiées en vertu des lois et règlements, pour déterminer si le comportement des personnes physiques ou morales intéressées est compatible avec l'exercice des fonctions ou des missions envisagées.




Article 2

Conformément aux dispositions de l'article 6 de la loi du 6 janvier 1978 susvisée, et dans la stricte mesure où elles sont nécessaires à la poursuite des finalités mentionnées à l'article 1er du présent décret, les catégories de données à caractère personnel enregistrées dans le traitement mentionné à l'article 1er et concernant des personnes physiques âgées de treize ans et plus sont les suivantes :
informations ayant trait à l'état civil et à la profession ;
adresses physiques, numéros de téléphone et adresses électroniques
;
signes physiques particuliers et objectifs, photographies et comportement
;
― titres d'identité ;
― immatriculation des véhicules ;
informations fiscales et patrimoniales
;
― déplacements et antécédents judiciaires ;
― motif de l'enregistrement des données ;
données relatives à l'environnement de la personne, notamment à celles entretenant ou ayant entretenu des relations directes et non fortuites avec elle.

Les données collectées au titre du 1 de l'article 1er du présent décret ne peuvent porter ni sur le comportement ni sur le déplacement des personnes.
Le traitement peut enregistrer des données à caractère personnel de la nature de celles mentionnées à l'article 8 de la loi du 6 janvier 1978 susvisée. Celles de ces données autres que celles relatives aux opinions politiques, philosophiques ou religieuses, ou à l'appartenance syndicale ne peuvent être enregistrées au titre de la finalité du 1 de l'article 1er que de manière exceptionnelle. Il est interdit de sélectionner une catégorie particulière de personnes à partir de ces seules informations.
Le traitement ne comporte pas de dispositif de reconnaissance faciale à partir de la photographie.
Les données concernant les mineurs de seize ans ne peuvent être enregistrées que dans la mesure où ceux-ci, en raison de leur activité individuelle ou collective, sont susceptibles de porter atteinte à l'ordre public.
Les données collectées pour les seuls besoins d'une enquête administrative peuvent être conservées pour une durée maximale de cinq ans à compter de leur enregistrement ou de la cessation des fonctions ou des missions au titre desquelles l'enquête a été menée.




Article 3

Dans la limite du besoin d'en connaître, sont autorisés à accéder aux informations mentionnées à l'article 2 :
― les fonctionnaires relevant de la sous-direction de l'information générale de la direction centrale de la sécurité publique, individuellement désignés et spécialement habilités par le directeur central de la sécurité publique ;
― les fonctionnaires affectés dans les services d'information générale des directions départementales de la sécurité publique ou, à Paris, de la préfecture de police, individuellement désignés et spécialement habilités par le directeur départemental ou, à Paris, par le préfet de police.
Peut également être destinataire des données mentionnées à l'article 2, dans la limite du besoin d'en connaître, tout autre agent d'un service de la police nationale ou de la gendarmerie nationale, sur demande expresse, sous le timbre de l'autorité hiérarchique, qui précise l'identité du consultant, l'objet et les motifs de la consultation.




Quelques explications :



  • article 1 : objet du fichier

    L’article 1 précise la cadre général. Il s’agit d’informer le gouvernement, et non pas la justice. Ce n’est pas interdit, et c’est même bien nécessaire. Le problème c’est de savoir le type d’information que le gouvernement, donc le ministère de l’intérieur, va stocker sur votre cas, sans contrôle judiciaire. Or, en démocratie, c’est le juge qui est le garant des libertés individuelles.

    Qui est visé ? C’est très large.

    Tout d’abord, les responsables divers et variés, élus militants, ou religieux, qui joue un rôle « significatif ». Comment poser la limite du significatif ?

    Le fichier a aussi pour objet « de centraliser et d'analyser les informations relatives aux personnes physiques ou morales ayant sollicité, exercé ou exerçant un mandat politique, syndical ou économique ou qui jouent un rôle institutionnel, économique, social ou religieux significatif, sous condition que ces informations soient nécessaires au Gouvernement ou à ses représentants pour l'exercice de leurs responsabilités »

    Ainsi, sont concernés toutes les personnes qui sont « susceptibles de porter atteinte à l’ordre public ». Ficher ceux qui troublent l’ordre public, oui ; mais, ficher ceux qui sont simplement susceptibles de troubler l’ordre public, ça devient grave ! Lisez, et dites moi comment vous être sûr que vous, vos amis, ou vos enfants ne seront pas fichés pour de motifs futiles ou illusoires. Et c’est d’autant plus inquiétant que les infos réunies ne sont pas rien.



  • Article 2 : les infos collectées

    Voici les infos qui sont collectées. En plus de la liste classique de tous les éléments d’identification, le décret ajoute « les signes physiques particuliers » et le « comportement » , et les données « relatives à l'environnement de la personne, notamment à celles entretenant ou ayant entretenu des relations directes et non fortuites avec elle ». Donc, si vous côtoyez une personne susceptible de porter atteinte à l’ordre public, par exemple votre frère ou votre sœur, vous être fichés. Ça se complique avec les données les plus intimes, et la rédaction du texte est particulièrement tordue.

    Le décret : « Le traitement peut enregistrer des données à caractère personnel de la nature de celles mentionnées à l'article 8 de la loi du 6 janvier 1978 susvisée. »

    Alors que mentionne cet article 8 ? « Les données à caractère personnel qui font apparaître, directement ou indirectement, les origines raciales ou ethniques, les opinions politiques, philosophiques ou religieuses ou l'appartenance syndicale des personnes, ou qui sont relatives à la santé ou à la vie sexuelle de celles-ci. » Donc, ajoutez toutes ces données qui relève de l’intime, et dont on ne sait sur la base de quelles preuves ou renseignements elles sont établies. Mes opinions politiques, ma santé ou mes orientations sexuelles chez les flics parce que je suis susceptible de troubler l’ordre public! Vive la liberté ! Du jamais vu, et la seule limite que donne le décret est que ces informations sont recueillies « de manière exceptionnelle. » Eh, Nicolas, c’est quoi ces exceptions ?

    « Les données concernant les mineurs de seize ans ne peuvent être enregistrées que dans la mesure où ceux-ci, en raison de leur activité individuelle ou collective, sont susceptibles de porter atteinte à l'ordre public. »

    Ficher les mineurs, oui, en fonction des condamnations prononcées. Là, ça coince doublement. D’abord ce sont les mineurs « susceptibles de porter atteinte à l’ordre public ». Encore cette formule hyper-extensive. Et puis, le gouvernement a indiqué, lors de la préparation du décret, que « mineurs de 16 ans » veut dire « mineurs de 13 à 16 ans ». Les gamins de 13 ans susceptibles de faire les andouilles dans les fichiers, et avec toute la panoplie des informations ». Ce qui ne serait pas acceptable pour la justice, à savoir le juge des enfants, l’est encore moins pour le gouvernement. La République menacée par les enfants…



  • article 3 : qui a accès à ces informations

    Réponse simple , tout le monde.


Le principe, c’est les service spécialisés, soit la sous-direction de l'information générale de la direction centrale de la sécurité publique, ou les services d'information générale des directions départementales de la sécurité publique.

Très bien, sauf que l’article ajoute à la liste « tout autre agent d'un service de la police nationale ou de la gendarmerie nationale, sur demande expresse ». Toute le monde je vous dis. Seule limite prévue par le décret : « dans la limite du besoin d'en connaître ». Tu parles d’une garantie !




REPONSE DE LA CNIL

Dans un communiqué du 2 juillet 2008, la Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil) précise sa position à la suite de la publication au Journal officiel d’un décret concernant la création du fichier Edvige, fichier automatisé destiné à collecter des informations personnelles pour le gouvernement et ses représentants dans les départements et les collectivités.

D’après le décret, cette nouvelle base de données doit permettre de rassembler toute une série d’informations sur certaines personnes publiques (politiques, syndicales, religieuses) ou encore sur certains individus ou groupes « susceptibles de porter atteinte à l’ordre public ». Ces données concernent les personnes âgées de 13 ans et plus. Selon la Cnil, sa position a été suivie par le ministère de l’intérieur sur un certain nombre de points : publication du décret au Journal officiel, pas d’interconnexion de ce fichier avec d’autres fichiers, limitation des données enregistrées pour les personnalités publiques, durée de conservation des données fixée à 5 ans pour les personnes faisant l’objet d’une enquête administrative pour l’accès à certains emplois de sécurité notamment. Toutefois, la Cnil maintient ses réserves sur d’autres points, en particulier sur la collecte d’informations relatives aux mineurs et, dans ce cas, sur l’absence de limite dans la durée de conservation de ces données. La Cnil regrette également que la possibilité de collecter des informations relatives aux origines ethniques, à la santé ou à la vie sexuelle des personnes ne soit pas assortie de garanties suffisantes. Enfin, la Cnil note l’absence d’une procédure formalisée de mise à jour et d’apurement du fichier.

La Cnil a pour mission essentielle de protéger la vie privée et les libertés individuelles ou publiques. Elle est chargée notamment de veiller au respect de la loi dite informatique et libertés.




Je ne sais pas vous mais tout ça ne me fais pas rire. Les libertés, NOS libertés sont bafouées de jour en jour sous des prétextes sécuritaires. Devenons nous parano ou intolérants? Nous avons hurlés quand les États Unis ont décidés de surveiller les conversations téléphoniques pour éviter les terroristes. Nous devenons de même. Vous voulez manifester votre mécontentement contre les nouvelles décisions du gouvernement pour combler le déficit de la sécurité sociale? Allez hop sur le fichier EDVIGE. En soit pas trop problématique sauf si vous voulez vous présenter un jour à la Mairie de votre petit village, ou si ... qui sait ce que nous ferons dans quelques années des infos collectées.

Personnellement je dis non à EDVIGE.

Sarko, médaille d'or de l'hypocrisie



Est-il besoin de vous dire pourquoi je décerne cette médaille d'or à notre brave président (tiens machinalement j'ai oublié la majuscule, de toute façon il est minuscule il n'en a pas besoin). Donc notre brave représentant national arrivé en Chine passe son temps à faire des courbettes devant les officiels de ce pays oubliant droits de l'Homme et le Tibet . Pire, il annule même la rencontre avec le Dalaï-lama.

J'ai honte et je suis furax d'avoir un représentant si mielleux et hypocrite.

L'opportuniste? ça lui va très bien.





blague du matin

 


'Français et Américain au p'tit déj.'

Un Français prend son petit déjeuner (café, croissants, pain beurre, confiture), quand un Américain, ruminant son chewing-gum, vient s'asseoir près de lui.

 

 

Le Français l'ignore, mais l'autre entame la conversation.

       ' Vous les Français, vous mangez tout le pain ? '

Le Français (de mauvaise humeur) répond :                                                                                 

        ' Bien sûr.'

L'Américain, après avoir fait une grosse bulle   et avec un sourire plein de suffisance.

        'Pas nous. Chez nous, on ne mange que l'intérieur. On récupère les croûtes, on les recycle, on les transforme en croissants et on les envoie en France.'

Le Français écoute en silence. L'Américain insiste :

        ' Vous mangez de la confiture avec le pain ?

Le Français :

         ' Bien sûr. '

                             

L'Américain, claquant son chewing-gum entre ses dents

         ' Pas nous. Nous mangeons des fruits frais, nous récupérons les épluchures, les pépins, on les recycle en confitures qu'on envoie en France.

Le Français demande alors :

          ' Et qu'est-ce que vous faites avec les préservatifs usagés ? ' 

L'Américain :

          ' On les jette, bien sur. '

Le Français avec un sourire suave :

          ' Pas nous. En France, on les met dans un récipient, on les recycle, on les fait fondre, on en fait du chewing-gum qu'on envoie aux Américains '.

 Faut pas emmerder un Français qui prend son p'tit dej

 

01/08/2008

Variation sur un thème

J'ai trouvé sur le net, au cours de mes pérégrinations, une photo qui m'a fait flasher. Je n'en connais malheureusement pas l'auteur, donc s'il reconnaît son oeuvre qu'il n'hésite pas à me contacter pour que je puisse citer son nom. Avec cette photo je me suis un petit peu amusée d'où ces variations sur un même thème.

Voici l'oirginal

et les variations basée sur la spirale qui m'a beaucoup plue